Le mystère de la boule gélatineuse découverte par des plongeurs

Au large de la Turquie, des plongeurs ont découvert une mystérieuse boule gélatineuse de 4 mètres de large. Une explication pourrait avoir été trouvée.

C’est en plongeant dans la Méditerranée, au large de la Turquie, que des plongeurs sont tombés nez à nez avec une mystérieuse boule gélatineuse de 4 mètres de large. Située à une profondeur de 22 mètres, les plongeurs ont fait une magnifique vidéo de cette découverte.

La question était bien évidemment de savoir de quoi il s’agit.

Faute d’avoir pu trouver une explication au mystère de cette immense bulle translucide flottante, presque invisible, l’auteur de la vidéo, Lutfu Tanriover, décide de la poster sur internet en l’intitulant « the thing » (« la chose »).

Michael Vecchione, un expert du Museum d’Histoire Naturelle de la Smithsonian Institution, s’est alors manifesté pour proposer une explication. Selon lui, il s’agirait d’un amas translucide d’œufs de calamars.

S’il s’agit bien d’œufs de calamars, il s’agirait alors de l’amas le plus gros que Michael Vecchione n’ait jamais vu. Le seul autre amas d’une taille comparable a été observé 2008, dans le golfe de Californie. La boule contenait près de 2 millions d’œufs.

En observant les images, l’expert estime que l’origine des œufs pourrait être une espèce locale de calamar, le « red flying squid » (« calamar rouge volant »), une espèce connue pour être capable de se propulser hors de l’eau à une vitesse impressionnante afin de planer sur quelques mètres avec ses nageoires et ses tentacules.

Alors que de très nombreux calamars peuplent nos mers et océans, on peut dès lors se poser la question de savoir pourquoi de tels amas ne sont pas plus souvent observés. Le site Business Insider Australia avance comme explications à cela que les calamars pondent généralement dans des eaux bien plus profondes ou que les œufs éclosent extrêmement vite.

L’attaque d’un calamar de Humbolt en vidéo :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 : 14 millions d’installations en 24 heures !
Article suivantNouvelle Jazz : dommage, Honda a oublié une version hybride

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here