Smartphone : voulez-vous contribuer la météo ?

Avec WeatherSignal, les concepteurs d’OpenSignal comptent sur le principe du crowdsourcing pour livrer des bulletins météo en temps réel et surtout géographiquement plus précis.

Les applications météo font partie des Applis les plus téléchargées, beaucoup d’utilisateurs étant intéressés de connaitre les prévisions. Seul petit hic, les bulletins ne sont pas toujours forcément précis, tout dépendant de la présence d’un aéroport ou d’une station météo dans le secteur.

C’est fort de ce constat que les concepteurs d’OpenSignal, une équipe de développeurs et de météorologues, aient eu l’idée de recourir au principe du crowdsourcing. L’idée est simple, il s’agit de remonter les informations disponibles sur les smartphones pour établir des bulletins météo beaucoup plus précis, sur le plan géographique et temporel.

Eh oui, il fallait y penser, tous os appareils sont équipés de capteurs, notamment pour réguler la chauffe des batteries. Il suffirait donc d’exploiter toutes ces données…

Le principe est simple, mais sa conception est nettement plus compliquée. En effet, ce capteur de température sert à surveiller la batterie, pas à mesurer la température ambiante. De plus qu’il soit en charge, dans la main ou dans une poche, la température indiquée n’est pas forcément significative de la réalité météorologique.

S’il s’agit potentiellement d’un problème, cela ne l’est pas tant que cela. Des séries d’essais ont permis de déterminer de facteurs correctifs, mais surtout, l’effet de masse permet d’annihiler les erreurs individuelles au profit de la moyenne du réseau.

C’est pour cette raison que l’équipe d’OpenSignal recourt au principe du crowdsourcing : tous les utilisateurs contribuent à fournir des données.

Mais allant encore plus loin l’équipe d’OpenSignal propose l’application WeatherSignal pour exploiter, selon le même principe, les données plus élaborées des smartphones récents, à savoir l’humidité, la pression atmosphérique, la température extérieure.

Il suffit maintenant de diffuser cette application pour que les informations deviennent de plus en plus précises.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVentes de PC : Apple fait aussi face à la baisse
Article suivantChrome 29 : disponible au téléchargement dès maintenant
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here