Twitter : des emojis pour remplacer les cœurs de la discorde ?

À l’origine, Twitter proposait un système d’étoiles pour apprécier les tweets. Le passage aux petits cœurs a semé la discorde. Le réseau social serait en train de tester des emojis.

Plutôt que de réagir en publiant quelque chose, Twitter proposait un système d’étoiles pour réagir simplement. Mais depuis début novembre, ce système a été remplacé par de petits cœurs rouges. Le problème est que le nouveau système ne crée pas l’unanimité autour de lui.

En effet, comment attribuer un cœur à un tweet qui parle d’attentats, de mort, de licenciement, etc.

Des emojis à la place des petits cœurs ?

Pour mettre tout le monde d’accord, surtout répondre aux critiques, Twitter pourrait prochainement remplacer les petits cœurs de la discorde par des emojis, c’est-à-dire de petites icônes qui symboliseraient différentes réactions émotionnelles.

Les emojis en question pourraient être la joie, la colère, l’horreur et autres émotions.

Ce système serait déjà en test auprès de certains développeurs. Il a été découvert par un utilisateur utilisant un iPhone jailbreaké, ce qui lui a permis d’accéder à certaines fonctionnalités cachées de l’application Twitter.

Twitter veut copier Facebook ?

L’utilisation par Twitter d’emojis pour permettre aux utilisateurs de donner rapidement un avis, une impression, un sentiment …, n’est pas sans rappeler que Facebook a introduit un système similaire pour remplacer son fameux « like ».

Que pensez-vous de l’idée de Twitter ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’équipe de Google Glass travaillerait sur autre chose que des lunettes
Article suivantFallout 4 : attention au bug de la quête « Monsignor Plaza »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.