Sciences

Bill Gates s’inquiète de la « super-intelligence »

Microsoft a beau faire partie des piliers de la technologie, cela n’empêche pas Bill Gates, son fondateur, d’être inquiet de l’avènement de la super-intelligence des machines.

Est-ce que la super-intelligence des robots peut être une menace pour l’homme ? Il est certainement encore trop tôt pour le dire avec certitude alors que les machines ne sont pour le moment capables que de se déplacer, traduire des textes ou encore faire des gestes, et tout cela encore souvent sous le contrôle d’un être humain. Mais qu’en sera-t-il demain, à l’avenir ?

Le célèbre astrophysicien Stephen Hawking avait déjà tiré le signal d’alarme au mois de décembre dernier, tout comme Elon Musk, le fondateur de PayPal, SpaceX et Tesla Motors. Désormais, c’est au tour de Bill Gates de tirer le même signal d’alarme.

C’est le weekend dernier, à l’occasion d’une session de questions/réponses organisées par le site Reddit, que le fondateur de Microsoft a évoqué sa grande préoccupation face à la super-intelligence artificielle. À cette occasion, il a en effet avoué être très inquiet sur les conséquences de la technologie dans le futur, lorsque les inventions technologiques seront dotées d’une super-intelligence, ils pourront contredire leur maître, voire même prendre le dessus. Il estime qu’il a de quoi avoir peur, lorsque les robots auront atteint un degré d’intelligence supérieur et qu’ils pourront faire ce qu’ils veulent.

Cette peur n’empêche pas Bill Gates de toujours travailler pour Microsoft en tant que conseiller technologie, justement sur un projet d’assistant qui utilise une certaine intelligence artificielle.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité