Technologies

Chrome 64 fait la chasse aux pop-up et aux nuisances sonores

Chrome 64 adopte des fonctionnalités utiles pour contrer les pubs intempestives

Chrome 64 est disponible avec de nouvelles fonctionnalités fort utiles. Avec plus de sécurité et un blocage des redirections non désirées et des onglets bruyants, cette soixante-quatrième version devrait faire plaisir aux internautes.

La mise à jour est bien entendu gratuite et peut être forcée en se rendant dans les Paramètres de votre navigateur internet puis dans A Propos de Chrome. Elle sera disponible sur les plateformes habituelles : Windows, iOS, Android, Linux et Mac OS.

Cette nouvelle version de Chrome se renforce d’un meilleur système de sécurité et de blocage des onglets pop-up publicitaires intempestifs, ces fenêtres/onglets qui s’ouvrent automatiquement et qui sont parfois impossibles à fermer. Les tentatives de redirection seront également détectées et présentées à l’utilisateur. Le navigateur ne va pas seulement procéder au blocage, il va également notifier à l’utilisateur les problèmes repérés et la liste de liens bloqués. Ces redirections sont en effet très présentes sur les supports mobiles. Chrome 64 participera activement à l’amélioration du confort de navigation pour plus de sérénité.

Une autre option de Chrome 64 et non des moindres s’attaque à la lecture automatique de vidéos sur les pages, obligeant les internautes à scroller avec frénésie à la recherche de l’origine de la nuisance sonore ou à baisser le son de la machine en entier. On pourra donc bloquer la lecture automatique de ce type de contenu ou de bloquer un domaine en particulier en cliquant sur l’icône à gauche de l’URL.

Chrome va également prendre en charge le blocage de contenu HDR pour les écrans compatibles des utilisateurs de Windows 10.

Des mesures qui ne sont pas révolutionnaires, mais qu’on attendait tous pour pouvoir naviguer plus tranquillement sur Internet. Merci Chrome 64.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité