Technologies

Chrome : Google veut limiter les extensions hors Chrome Web Store

Chrome : Google a l'intention de limiter le nombre d'extensions qui peuvent être installées en dehors du Chrome Web Store

Technique conviviale, mais extrêmement populaire pour diffuser des logiciels malveillants. Google a décidé de bloquer les extensions ne provenant pas du Chrome Web Store afin de rendre son navigateur plus sûr.

À partir de janvier 2014, Chrome pour Windows interdira les extensions non Web Store
Chrome pour Windows : les extensions hors Web Store bannies dès janvier 2014

Si l’installation d’une extension est souvent pratique pour les consommateurs, c’est aussi une méthode courante de distribution de logiciels malveillants. Google a décidé d’interdire les extensions qui ne proviennent pas de son Chrome Web Store afin de rendre son navigateur encore plus sûr.

Installé une extension est souvent pratique pour les utilisateurs, mais c’est aussi un moyen très apprécié pour le déploiement de malwares. Histoire de sécuriser encore plus son navigateur, Google décide de bannir les extensions qui ne proviendront pas de son Chrome Web Store.

Les développeurs d’extensions ont jusqu’à la fin de cette année pour enregistrer leurs applications dans le Chrome Web Store, car, dès janvier 2014, la prochaine version du navigateur Chrome pour Windows de Google exigera que toutes les extensions installées soit issues justement du Chrome Web Store.

Cette décision a été prise dans un souci de sécurisation de son navigateur Chrome, mais aussi en réponse aux plaintes des utilisateurs Windows qui déploraient l’installation d’extensions malveillantes, des applications qui modifient par exemple les réglages et l’ergonomie du navigateur à l’insu des internautes.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité