Technologies

Comment empêcher les curieux de voir l’écran de votre ordinateur ?

Comment empêcher les curieux de regarder le contenu de votre écran d'ordinateur ?

Comment empêcher les curieux de regarder le contenu de votre écran d'ordinateur ?

La technologie de suivi des yeux de Tobii rendra plus difficile pour les personnes de jeter un coup d’œil sur l’écran de votre ordinateur

Personne n’aime quand quelqu’un d’autre regarde par-dessus leur épaule, surtout quand on travaille sur un ordinateur où de la confidentialité et des informations sensibles peuvent être affichées. La bonne nouvelle est qu’il semble que Tobii, spécialiste des technologies d’eye tracking, espère faire de la fouille un peu du passé.

La société a annoncé la mise à jour de la prochaine génération de son logiciel Aware, qui s’appuiera sur sa technologie de suivi du regard pour empêcher les gens de regarder furtivement à votre écran. Ce nouveau logiciel tire parti des ordinateurs équipés de caméras compatibles Windows Hello qui, lorsqu’il détecte que vous ne regardez plus votre écran, brouillent ou verrouillent votre ordinateur pour empêcher toute autre personne de le regarder.

Il peut également être utile de réduire l’écran de votre ordinateur lorsque vous vous en allez, ce qui vous permet d’économiser de l’énergie. Comme nous l’avons dit, cette technologie semble s’appliquer à tout ordinateur équipé d’une caméra compatible Windows Hello. Tobii a utilisé l’exemple du Lenovo Yoga A940, mais nous imaginons que toute machine équipée d’une caméra Windows Hello devrait être compatible avec le logiciel Aware.

Le logiciel de la société peut également être utilisé à d’autres fins, pas seulement la confidentialité, car il peut vous aider à envoyer le curseur de votre souris sur un autre écran. Ainsi, si vous travaillez avec des configurations à deux ou trois moniteurs, vous n’avez plus besoin de suivre l’emplacement de votre curseur d’écran à écran.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité