Technologies

Pas de risque stylistique pour la nouvelle Mercedes Classe E

La prise de risque stylistique des précédents modèles n’a pas payé pour Mercedes. C’est certainement pour cette raison que la nouvelle Classe E se veut plus conventionnelle, peut-être même trop en étant proche de la Classe C.

Afin de stimuler les ventes, Mercedes avait pris certains risques stylistiques avec la génération précédente de la Classe E. Cela n’a visiblement pas payé. En effet, les images qui ont fuité nous révèlent une nouvelle génération plus conventionnelle.

En découvrant la future Classe E, on peut même se poser la question si son style n’est pas trop conventionnel. En effet, elle ressemble à s’y méprendre à une Classe C. Heureusement que la technique sert à les différencier.

Question innovation, cette nouvelle Classe E pourra recevoir deux écrans de 12,3 pouces, un derrière le volant, l’autre sur la console centrale. Cela va permettre au conducteur de personnaliser son instrumentation selon ses goûts ou son humeur, voire d’accéder plus facilement à des informations supplémentaires telles que l’état de la circulation.

Avec le système Drive Pilot, la Classe E gagne en autonomie avec une technologie proche de l’Autopilot proposé par Tesla sur sa Model S. Il pourra gérer les freins, l’accélérateur et la direction sur autoroute, que cela soit pour éviter une collision ou pour changer de voie. La voiture sera aussi capable de se garer toute seule. Avec la fonction Remote Park Pilot, elle pourra même le faire dans des places très restreintes, avec le conducteur à l’extérieur du véhicule.

Sous le capot, cette nouvelle génération de la Classe E marquera le retour du 6 cylindres en ligne. Une version hybride rechargeable est aussi très attendue.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité