Sciences

De la vie sur l’une des 1 284 exoplanètes découvertes par Kepler ?

La NASA fait régulièrement des annonces au sujet de la découverte de nouvelles exoplanètes. C’est par exemple le cas de Kepler-452b, l’exoplanète la plus semblable à la Terre jamais découverte ou de HD219134b qui serait l’exoplanète la plus « proche » de notre Terre. L’agence américaine évoque aussi régulièrement les découvertes faites par son télescope spatial Kepler.

Justement, la NASA évoque une nouvelle fois les découvertes faites par Kepler. Cette fois, elle annonce la découverte de 1 284 exoplanètes, ce qui permet de doubler le nombre de celles déjà confirmées.

L’espoir de découvrir une planète sœur de la Terre

L’annonce faite par la NASA permet d’accroitre les chances de découvrir une planète sœur de la Terre, une exoplanète où la vie serait possible. « Cela nous donne l’espoir que, quelque part autour d’une étoile similaire à notre Soleil, nous finirons par découvrir une planète sœur de la Terre », a affirmé Ellen Stofan, responsable scientifique à la NASA. L’agence précise que quelque 550 exoplanètes découvertes pourraient être rocheuses, tout comme notre planète.

Mieux encore, 9 planètes sont en orbite dans une zone dite habitable, soit potentiellement ni trop loin, ni trop près pour que l’eau soit à l’état liquide, donc que la vie soit possible. À ce jour, ce sont 21 planètes qui appartiennent à ce groupe restreint d’exoplanètes où la vie pourrait exister. « Ces travaux vont permettre à la mission Kepler d’atteindre son plein potentiel en fournissant une compréhension plus profonde d’un grand nombre d’étoiles ayant en orbite des planètes de la taille terrestre potentiellement habitables », confie Natalie Batalha, une scientifique de la mission Kepler. « Ces informations sont utiles pour élaborer de futures missions en quête de mondes habitables », a-t-elle ajouté.

Paul Hertz, directeur de la division d’astrophysique de la NASA, surenchérir en ajoutant : « Avant le lancement de Kepler, nous ne savions pas si les exoplanètes étaient rares ou abondantes. Maintenant, il semblerait qu’il pourrait y avoir plus de planètes que d’étoiles […] Ces informations guideront les missions nécessaires pour savoir si nous sommes seuls ou pas dans l’Univers ».

Source
NASA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité