Technologies

Êtes-vous antipathique, hypocrite et rempli de cruauté ? Le point final de vos SMS le dira !

Finir une phrase, donc un message par un « . » est évident. Pourtant, dans le cas d’un SMS, cela indique que vous êtes antipathique, hypocrite et rempli de cruauté.

Une étude de l’université américaine de Binghamton révèle que l’utilisation du point final dans un SMS ne suit pas les mêmes règles que celle de la langue écrite, que ce soit l’anglais ou le français. En effet, pour finir une phrase, donc un texte, donc un message dans le cadre d’un texto, il semble parfaitement logique de mettre un « . ». C’est ce qu’il ne faut justement pas faire.

L’étude en question révèle en effet que finir un SMS par un « . » indique que vous êtes antipathique, hypocrite et rempli de cruauté. Selon les scientifiques à l’origine de cette étude, le « . » est jugé moins sincère que l’absence de ponctuation alors que le « ! » est lui jugé plus sincère. En fait, ils expliquent que les communications électroniques privent les interlocuteurs des informations sociales et émotionnelles transmises avec le regard, le ton, les pauses, la gestuelle …, lorsque deux personnes sont face à face. C’est habituellement remplacé par les émoticônes, mais aussi dans l’interprétation de la ponctuation.

Cette interprétation de la ponctuation peut sembler compliquée de prime abord. Dès lors, le plus simple, c’est que si vous ne voulez pas paraitre antipathique, hypocrite et rempli de cruauté aux yeux du destinataire de votre SMS, il ne faut surtout pas le terminer par un « . ».

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Un commentaire

  1. Comme d’habitude, les Américains ont toujours une étude en cours, aussi péremptoire que débile. Pourquoi perdre du temps à relayer ce genre de stupidités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité