Technologie

Facebook : le porno autorisé sur les casques de réalité virtuelle Oculus Rift

Autant Facebook fait preuve de pudibonderie pour son réseau social, autant l’industrie du X aura le droit de lancer ses applications pour les casques de réalité virtuelle Oculus Rift.

La pudibonderie ne semble pas de mise au sein de toutes les entités de Facebook. En effet, l’entreprise de Mark Zuckerberg se veut très prude au niveau de son réseau social, mais nettement moins avec sa filiale Oculus VR acquise pour environ 1,5 milliard d’euros en mars 2014. En effet, il est prévu que l’industrie du X puisse lancer ses applications sur le casque de réalité virtuelle Oculus Rift.

« Le Rift est une plate-forme ouverte. Nous ne contrôlons pas quels logiciels peuvent tourner dessus. Et c’est important », a expliqué Palmer Luckey, le fondateur d’Oculus VR.

Cela signifie donc que les nombreux projets de simulateurs érotiques en réalité virtuelle, comme les démonstrations de palpation mammaire en 3D de la compagnie britannique Veiviev, les jeux sexuels de VRsexlab, ou les vidéos à 360° d’Oculus Real Porn, risquent bien de voir le jour.

Il faut dire que le casque de réalité virtuelle Oculus Rift semblait de prime abord avant tout destiné aux jeux. Mais plus le projet avance, moins cela semble être le cas vu que les jeux ne représenteraient actuellement plus de 20% des applications actuellement développées.

Il est à rappeler que l’industrie du X fait souvent office de précurseur en matière de technologie en adoptant très rapidement les nouvelles technologies.

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page