Technologies

Facebook : retour des vidéos violentes, mais avec un avertissement

En mai, Facebook avait interdit la mise en ligne de vidéos violentes telles que les exécutions et les décapitations. Elles sont aujourd’hui de retour, mais agrémentées d’un message d’avertissement.

Facebook ajoute des messages d'avertissement aux vidéos violentes.

Nombreuses sont les personnes à voir d’un mauvais œil le retour des vidéos violentes sur Facebook.

Le réseau social justifie sa décision du fait que « nous avons toujours été une plateforme où les gens viennent partager leurs expériences, particulièrement lorsque celles-ci sont liées à des événements controversés sur le terrain comme des violations des droits de l’homme, des actes de terrorisme ou d’autres actions violentes.

Les gens partagent ce genre de vidéos pour les condamner ». Facebook précise également que « si les agissements filmés étaient encouragés, nous aurions une approche différente ».

Ce retour des vidéos violentes se fait donc dans la controverse, mais le site compte ne pas diffuser ce genre d’images sans avertissement. C’est pour cette raison que toutes les vidéos de ce genre seront affublées du message : « ATTENTION! Le contenu de cette vidéo est extrêmement violent et peut être choquant ».

Et vous, que pensez-vous de la diffusion de telles images ? Est-ce que les vidéos d’exécutions, de décapitations ou autres vous dérangent ?

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité