Technologies

iPhone 6 : Android perd des plumes face à iOS

Le succès commercial des iPhone 6 n’est pas sans conséquence sur les parts de marché des systèmes d’exploitation mobile. iOS grappille des parts de marché à Android.

Android, le système d’exploitation mobile de Google est depuis longtemps le n°1 mondial. Selon les derniers chiffres du cabinet Kantar, cette situation n’est pas prête de changer. Pourtant, le fulgurant succès commercial des iPhone 6 et iPhone 6 Plus a quelque peu perturbé l’ordre des choses.

En effet, sur certains marchés, Android a perdu des parts de marché au profit d’iOS.

En novembre 2013, Android détenait 50,3% de part de marché aux États-Unis alors qu’iOS n’en avait que 43,1%. Une année plus tard, en novembre 2014, la situation est passée à respectivement 48,4% et 47,4%, avec un recul de 1,3 point d’Android et une hausse de 4,3 points d’iOS, ce qui place les deux systèmes d’exploitation mobile quasiment sur le même pied d’égalité.

Même constat au Royaume-Uni où iOS a progressé de 30,6% à 42,5% alors qu’Android a reculé de 55,7% à 49,7%, un très net recul qui profite directement à la marque à la pomme.

En France, la même comparaison montre qu’Android est passé de 65,5% à 68,3% et qu’iOS est passé de 18,6% à 20,8%, ce qui signifie que l’OS d’Apple a progressé, mais pas au détriment de celui de Google.

Alors que l’effet nouveauté suscité par la sortie des iPhone 6 et 6 Plus va progressivement s’estomper, qu’en sera-t-il de l’évolution des parts de marché d’Android et iOS dans les mois à venir ? Une chose est en tout cas certaine, il est fort probable que le système d’exploitation d’Apple progresse encore en décembre, à cause du succès commercial des iPhone lors des fêtes de fin d’année.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité