Technologies

iPhone : Apple compte sur le renouvellement du parc actuel

Alors qu’Apple doit prochainement annoncer son nouvel iPhone 5S, la firme de Cupertino semble vouloir modifier sa stratégie de commercialisation en privilégiant le remplacement des anciens modèles pour le dernier-né.

C’est vendredi dernier, aux États-Unis, qu’Apple a lancé un nouveau programme d’assistance aux utilisateurs qui souhaitent ramener leur ancien iPhone en magasins afin d’en acheter un nouveau dès sa sortie. Pour se faire, la firme de Cupertino offre un crédit d’achat à ceux qui ramèneront des versions anciennes d’iPhone, mais en bon état. Le crédit d’achat accordé pourrait se monter jusqu’à 280 dollars, c’est en tout cas ce qu’affirme le Wall Street Journal.

Apple compte recycler ces « vieux » iPhone pour pouvoir les proposer par la suite dans des pays en développement. Mais cette démarche vise surtout à doper les ventes du prochain iPhone 5S en espérant capitaliser sur la fidélité des utilisateurs à la marque  la pomme.

Il est vrai qu’en escomptant récupérer 280 dollars, cela pourrait servir d’un apport non négligeable pour l’acquisition d’un iPhone 5S, un terminal qui devrait être vendu entre 199 et 399 dollars, selon la capacité de stockage et le contrat de 24 mois de l’opérateur.

Mais si cette initiative peut sembler financièrement intéressante pour les clients, elle ne trompe pas les analystes. Pour Trip Chowdhry, analyste de Global Equities Research, cette mesure promotionnelle ne fait que démontrer que « Apple a perdu sa capacité d’innovation depuis la mort de Steve Jobs. Racheter les vieux iPhone, ça n’est que de la gestion de produit… ». En extrapolant cette analyse, est-ce qu’Apple serait en fin de cycle ?

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité