Technologies

iWatch : est-ce qu’Apple ne préparerait pas plutôt une iTime ?

Depuis le temps que les rumeurs évoquent la sortie d’une iWatch, tout le monde s’interroge sur les intentions réelles d’Apple. En l’occurrence, il pourrait s’agir d’une iTime.

Est-ce qu’Apple va officialiser un jour une montre connectée iWatch ? À croire les rumeurs, cela ne serait plus qu’une question de temps. Mais justement, depuis le temps que tout le monde attend, les doutes sont toujours permis.

C’est dans ce contexte qu’un nouveau brevet déposé aux États-Unis amène de l’eau au moulin pour une montre connectée griffée de la marque à la pomme, mais sous le nom d’iTime.

Déposée en 2011, la demande de brevet évoque une montre intelligente baptisée iTime. Le document relatif à la demande de brevet présente plusieurs fonctionnalités, comme la capacité à pouvoir afficher des notifications générées par des applications installées sur un smartphone ou une tablette, via Bluetooth, des alertes qui pourraient être signalées sous forme visuelle et vibratoire.

À l’instar d’un terminal distant pour un smartphone, cette iTime serait capable d’interagir avec le téléphone pour prendre le contrôle de certaines applications, par exemple pour iTunes et la capture photo.

La demande de brevet fait également état de différents capteurs de santé dans le bracelet, mais aussi que le cadran serait détachables pour être remplacé par un iPod Nano.

Pour finir, le brevet énonce également la possibilité de connecter l’iTime à un ordinateur, mais aussi la possibilité de reconnaitre certains gestes pour faciliter la navigation dans les menus et fonctionnalités.

Ce brevet n’annonce à priori rien de véritablement révolutionnaire, si ce n’est le nom. Reste tout de même à savoir si cette iTime, ou iWatch, verront le jour dans un avenir proche.

iwatch-apple-itime-fig-1

iwatch-apple-itime-fig-2

iwatch-apple-itime-fig-3

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité