Sciences

Kilopower : le réacteur nucléaire développé par la NASA pour coloniser Mars

La NASA a réussi ses tests sur la centrale nucléaire destinée à l’usage sur Mars

La NASA a fini d’effectuer des tests sur la centrale nucléaire portable Kilopower pouvant être embarquée sur la planète Mars, prochaine étape de l’exploration spatiale après la Lune. Le réacteur à fission nucléaire Kilopower devrait permettre d’établir des colonies sur la planète et de garantir une source fiable d’électricité pour des missions pouvant s’étaler sur plusieurs mois.

Kilopower : le réacteur nucléaire développé par la NASA pour coloniser Mars

Le projet Kilopower a été validé le 18 janvier 2018 par un communiqué officiel de la NASA qui a développé le prototype à Los Alamos au Nouveau-Mexique en novembre dernier à l’image des réacteurs à fission nucléaire utilisés sur Terre. Les premiers essais de la minicentrale ont été un succès et la prochaine étape consiste à faire un test grandeur nature pour simuler une situation de terrain, elle sera menée au Nevada et l’agence spatiale devrait tester les limites des capacités du Kilopower en mars prochain.

Le réacteur Kilopower a été conçu par la NASA pour résister aux conditions de vie extrêmes sur la planète Mars, celle-ci est en effet balayée de vents solaires et présente un taux de radiation 2,5 fois supérieur à celui de l’ISS. Les vents de sable et les tempêtes posent également problème puisqu’elles empêchent le recours à l’énergie solaire comme source d’énergie. Le réacteur semble donc la solution la plus adaptée à d’éventuelles colonies sur Mars puisqu’il devrait fournir l’équivalent de 10 KW, soit la consommation de deux ménages américains moyens.

Reste à confirmer si l’Homme ira réellement coloniser Mars dans un futur proche, le réacteur Kilopower devra commencer par faire ses preuves sur la Lune si une base y est installée.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité