Technologies

L’e-mail est orphelin de son inventeur : Ray Tomlinson

Ray Tomlinson est certainement un nom qui vous est inconnu. Son décès le 5 mars dernier, à l’âge de 74 ans, aurait pu passer inaperçu. Mais pas du tout. Cet ingénieur américain est un contributeur important à l’informatique moderne en étant considéré comme étant le père de l’e-mail et de l’@.

Son diplôme du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en poche, il travaillait pour le département R&D de la société Bolt, Beranek and Newman (BBN), une entreprise qui s’appelle aujourd’hui le centre de recherche Raytheon BBN Technologies. Il a notamment participé au développement du système d’exploitation TENEX et en particulier aux implémentations des protocoles ARPANET et TELNET. En 1971, en combinant les programmes SNDMSG et CPYNET, il a surtout développé la première application de messagerie électronique pour le réseau ARPANET, un logiciel capable d’envoyer des fichiers textes à d’autres personnes.

Parce qu’il était peu utilisé, c’est lui qui a placé le symbole @ sous le feu des projecteurs et lui donnant le rôle de servir a exprimé une destination. C’est ainsi que le « at » est devenu le séparateur entre le nom de la personne et le nom de l’hôte. Si aujourd’hui l’@ est synonyme de messagerie électronique, c’est donc grâce à Ray Tomlinson. Cet ingénieur est aussi l’inventeur des champs « Frome » (« De ») et « Subject » (« Sujet ») que l’on utilise encore à l’heure actuelle. Bien évidemment que les e-mails ont évolué pour être ce qu’ils sont aujourd’hui. Mais sans Ray Tomlinson, peut-être qu’ils ne seraient pas ce qu’ils sont.

Véritable légende de l’informatique, Ray Tomlinson a intégré « l’Internet Hall of Fame » en 2012 en reconnaissance pour ses travaux innovants. Il a aussi reçu le « George R. Stibitz Computer Pioneer Award » de l’American Computer Museum en 2000.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité