Sciences

La NASA lance avec succès une mission spatiale pour étudier les astéroïdes troyens lointains de Jupiter

Lucy devrait voler le long d’un astéroïde de la ceinture principale et de sept astéroïdes troyens au cours des 12 prochaines années, ce qui en fait la première mission de l’agence à explorer autant d’astéroïdes différents.

La NASA lance avec succès une mission spatiale pour étudier les astéroïdes lointains de Jupiter.
La fusée Atlas V avec la sonde Lucy peu avant son décollage du Space Launch Complex 41, à Cap Canaveral, en Floride, aux États-Unis, le 16 octobre 2021.

La NASA a lancé avec succès samedi la mission spatiale Lucy, qui étudiera les lointains astéroïdes troyens de Jupiter au cours des 12 prochaines années dans le but de faire la lumière sur les origines du système solaire, selon un communiqué publié sur son site web.

La mission a été lancée dans l’espace par une fusée Atlas V de United Launch Alliance (ULA) depuis le Space Launch Complex 41, situé sur la station spatiale de Cap Canaveral (Floride, États-Unis).

À la recherche de mystères

Lucy devrait voler le long d’un astéroïde de la ceinture principale et de sept astéroïdes troyens au cours des 12 prochaines années, ce qui en fait la première mission de l’agence à explorer autant d’astéroïdes différents.

« Lucy incarne la quête permanente de la NASA, qui consiste à aller dans le cosmos à des fins d’exploration et de science, afin de mieux comprendre l’univers et la place que nous y occupons », a expliqué Bill Nelson, directeur de la NASA. « J’ai hâte de voir quels mystères la mission va révéler », a-t-il ajouté.

Le texte précise que cette mission permettra aux scientifiques d’explorer deux essaims d’astéroïdes troyens qui partagent une orbite autour du Soleil avec Jupiter. On pense qu’il s’agit de vestiges de la matière qui a formé les planètes géantes. Leur étude pourrait fournir des informations jusqu’alors inconnues sur la formation et l’évolution de notre système solaire.

Des diamants dans le ciel

La NASA va lancer une fusée pour frapper un astéroïde lors d’une mission de « défense planétaire ».

« Il faudra encore plusieurs années avant d’atteindre le premier astéroïde troyen, mais ces objets valent la peine d’attendre et de déployer tous ces efforts en raison de leur immense valeur scientifique. Ils sont comme des diamants dans le ciel », a déclaré Hal Levison, le chercheur principal de Lucy.

Le vaisseau spatial, qui se déplace déjà à environ 108 000 kilomètres par heure sur une trajectoire qui l’amènera en orbite autour du Soleil et le ramènera sur Terre en octobre 2022 pour une vérification, devrait arriver sur l’astéroïde Donaldjohanson en 2025. Deux ans plus tard, elle devrait atteindre pour la première fois l’essaim d’astéroïdes troyens situé devant Jupiter.

« Aujourd’hui, nous célébrons cette incroyable étape et nous attendons avec impatience les nouvelles découvertes que Lucy fera », a déclaré Donya Douglas-Bradshaw, chef du projet Lucy au Goddard Space Flight Center de la NASA.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité