Sciences

La NASA explique les problèmes du vaisseau spatial Starliner de Boeing

La NASA explique les problèmes du vaisseau spatial Starliner de Boeing, dont le lancement a été annulé pendant le compte à rebours. Sur les 13 valves fermées du vaisseau spatial, les spécialistes ont réussi à en ouvrir sept.

La NASA explique les problèmes du vaisseau spatial Starliner de Boeing, dont le lancement a été annulé pendant le compte à rebours

Le vaisseau spatial non habité CST-100 Starliner de Boeing, dont le lancement vers la Station spatiale internationale (ISS) a été reporté le 3 août, est toujours en cours d’inspection, a indiqué la NASA dans un communiqué publié lundi.

L’agence spatiale et la société de production travaillent à « rétablir la fonctionnalité de plusieurs valves du système de propulsion du Starliner qui ne se sont pas ouvertes comme prévu pendant le compte à rebours », précise le communiqué. Jusqu’à présent, sept des 13 valves qui étaient fermées ont pu être ouvertes.

« Les équipes de test appliquent des techniques mécaniques, électriques et thermiques pour ouvrir les valves », explique la NASA. Elle indique qu’avant que le vaisseau spatial ne soit renvoyé sur la rampe de lancement, il sera nécessaire de « démontrer la performance répétable du système et de vérifier la cause profonde du problème ». Si cette découverte n’est pas faite, Boeing devra modifier le programme de vols du Starliner.

Quant aux éventuelles dates de lancement futures, la date la plus proche disponible est « mi-août ». Quoi qu’il en soit, la priorité pendant la fenêtre planétaire – période optimale pour les lancements de fusées – sera donnée à la mission Lucy de la NASA, la première à cibler les astéroïdes troyens.

« Comment – pourquoi – ce vaisseau spatial, qui est censé emmener des humains dans l’espace, est-il arrivé sur la rampe de lancement sans valves de propulsion pleinement opérationnelles ? Je me demande », a commenté Keith Cowing, ancien employé de l’agence spatiale américaine et rédacteur en chef de NASA Watch, à propos de cette nouvelle.

Série d’échecs

Le vaisseau spatial devait être lancé par la fusée Atlas V construite par United Launch Alliance depuis la station spatiale de Cap Canaveral, dans l’État américain de Floride. Starliner devait transporter plus de 180 kilogrammes de fret et de fournitures pour l’équipage jusqu’à l’ISS, où il devait passer cinq à dix jours et revenir avec plus de 245 kilogrammes de fret.

La précédente tentative d’exécution du lancement a eu lieu en décembre 2019 et a échoué car la capsule Starliner a eu des problèmes de logiciel, n’a pas réussi à s’amarrer à l’ISS et est revenue sur Terre prématurément. L’agence spatiale américaine a ensuite déterminé 80 mesures correctives à prendre par Boeing.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité