Sciences

Un nouveau type de planète où l’année ne dure que 19 heures

L’exoplanète trouvée dans le désert dit neptunien orbite si près de son étoile que sa température s’élève à plus de 1700 degrés Celsius.

La planète LTT 9779 b est une exoplanète trouvée dans le désert neptunien.

Une équipe de chercheurs a révélé la découverte de ce que l’on a appelé « le premier Neptune ultra chaud » de l’histoire de l’astrophysique. C’est une planète située à 260 années-lumière de la Terre, et elle atteint des températures allant jusqu’à 1 700 degrés Celsius.

La planète LTT 9779 b est une exoplanète qui se trouve dans le désert neptunien, une zone de faible densité planétaire et qui, de plus, ayant des corps de type Neptune, permet l’étude des atmosphères planétaires.

Cette découverte, dirigée par James Jenkins, du département d’astronomie de la faculté des sciences physiques et mathématiques de l’université du Chili, en collaboration avec Matías Díaz, doctorant en astronomie dans la même université, a permis de recueillir les relevés du satellite d’étude des exoplanètes en transit (TESS), dans ce qui a été décrit comme une découverte « improbable ».

« Cette découverte est qualifiée d’improbable, car elle se situe dans une région appelée « désert de Neptune », où il n’y a presque pas de planètes. Cette région est caractéristique, car ses planètes ont des périodes orbitales de moins de 4 jours, et avec des masses et des tailles similaires à celles de Neptune », explique James Jenkins, ajoutant que « cela permet d’étudier son atmosphère (…) Dans le cas de la planète LTT 9779 b ; elle a toujours une atmosphère malgré sa proximité avec l’étoile qu’elle orbite. Il est très difficile d’expliquer pourquoi cette planète n’est pas devenue un noyau rocheux. Je ne pense pas que nous puissions trouver beaucoup d’autres exemples comme celui-ci en orbite autour d’autres étoiles aussi brillantes.

« Il est très proche de son étoile, sa période de traduction n’est que de 19 heures, c’est-à-dire que l’année de LTT 9779 b dure moins d’un jour terrestre », a ajouté M. Jenkins.

Le système auquel appartient le LTT 9779 b a environ la moitié de l’âge de notre Soleil, c’est-à-dire environ 2 milliards d’années. Le rayonnement intense de l’étoile ne devrait pas permettre à une atmosphère similaire à celle de Neptune d’exister aussi longtemps.

Pour Jenkins, cette découverte est pertinente pour les recherches futures, car « elle nous permettra de comprendre beaucoup plus sur la chimie et les processus physiques des atmosphères des planètes ayant des caractéristiques similaires à celles de Neptune ; exo-Neptunes. Cela nous permettra d’en apprendre beaucoup plus sur les processus de formation et d’évolution des planètes en général, c’est une planète très spéciale ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité