Technologies

Nouvelle face avant pour le Kia Venga

Pour son cinquième anniversaire, le minispace urbain Kia Venga inaugure une nouvelle face avant. Le Kia Venga hérite d'une nouvelle face avant

Conçu et fabriqué en Europe pour les clients européens, le Kia Venga a été vendu à plus de 150 000 exemplaires depuis son lancement en 2009, dont 29 000 unités l’année dernière. Pour son cinquième anniversaire, le minispace urbain inaugure une nouvelle face avant.

C’est à l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris 2014 que le constructeur dévoilera l’évolution de son modèle, notamment sa calandre « Tiger Nose » (« Nez de Tigre ») plus imposante, rehaussée d’un logo Kia repositionné, et d’un nouveau bouclier avant redessiné qui intègre les antibrouillards et les feux diurnes à LED.

L’arrière est également retouché avec de nouveaux blocs-feux à technologie à LED joint par un jonc chromé horizontal.

L’habitacle du Kia Venga est également restylé, d’où l’apparition d’une nouvelle console centrale, mais aussi avec des applications décoratives en métal foncé avec inserts brillant, ainsi que deux nouvelles selleries.

Pour le reste, le Kia Venga restylé reste fidèle à son concept de commodité et de modularité, avec sa longueur de 4 mètres, son empattement de 2 615 mm et sa ligne de toit particulièrement haute (1 600 mm)., des dimensions qui propose un espace intérieur digne d’un véhicule du segment C tout en affirmant clairement son appartenance au segment B.

Du côté des motorisations, six configurations essence et diesel, de 1.4 et 1.6 litre de cylindrée, sont proposés pour des puissances allant de 77 à 128 ch qui sont transmis par le biais d’une boîte manuelle à cinq ou six rapports, ou une transmission automatique à quatre rapports.

La commercialisation du nouveau Kia Venga est annoncée pour début 2015

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité