Technologies

Nouvelles révélations sur le casque HoloLens : son autonomie et son prix sont connus

Même si on sait déjà beaucoup de choses sur les possibilités du casque HoloLens, il reste plusieurs zones d’ombre à son sujet. Il s’agit par exemple de son prix et de son autonomie. On en sait désormais un peu plus.

Grâce à plusieurs démonstrations du casque HoloLens, on sait beaucoup de choses sur les possibilités du casque de réalité augmentée de Microsoft. Plusieurs zones d’ombre demeurent toujours à son sujet, comme son prix, son autonomie ou encore sa date de lancement. Suite à une conférence, le voile s’est un peu plus levé.

C’est lors d’une conférence à Tel-Aviv qu’un cadre de Microsoft a apporté plusieurs réponses au sujet des zones d’ombre entourant les HoloLens. Alors que certaines personnes craignent un faible champ de vision, Bruce Harris a répondu à cette crainte en expliquant que la vision au travers des HoloLens est équivalente à regarder un écran de 15 pouces placé à 60 cm de l’œil. Il a aussi indiqué que plusieurs personnes équipées de HoloLens pourront voir un même objet en temps réel, sous plusieurs angles de vue selon l’emplacement où ils sont par rapport à l’objet.

Au sujet de l’autonomie du casque HoloLens, il a indiqué une utilisation entre 2h30 et 5h30 selon que son usage est plus ou moins intensif. Vu qu’il embarque du Wi-Fi et du Bluetooth, cela peut certainement expliquer ces performances plutôt modestes, mais aussi très variables. Pour rappel, le casque fonctionne avec Windows 10.

Alors que le casque HoloLens semble avoir de nombreuses qualités à faire valoir, cela ne sera certainement pas son prix. Bruce Harris a en effet indiqué que les développeurs pourront acquérir une préversion pour 3 000 dollars ! Ce tarif est clairement prohibitif pour espérer séduire le grand public. Alors que les développeurs pourront essayer les HoloLens « dans les prochaines semaines », le grand public devra quant à lui patienter encore un bon moment.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité