Technologies

Une plainte déposée contre Tim Cook en Corée du Sud

Des plaignants accusent le PDG d’être à l’origine du bridage de leur iPhone

Suite à l’affaire de bridage des iPhone, plusieurs clients se sont plaints et ont fait éclater des scandales un peu partout dans le monde. Même après les explications fournies par l’entreprise qui clame que la mise à jour était claire et que son but était uniquement de préserver la batterie et d’empêcher les téléphones de s’éteindre subitement, les gens n’ont pas vraiment été convaincus et ont déposé des plaintes aux États-Unis et en Europe, en France notamment pour punir l’obsolescence programmée de leurs appareils.

Face à l’ampleur du mouvement, Apple a promis de régler le problème dans les plus brefs délais et a présenté ses excuses les plus plates, Tim Cook a ensuite annoncé l’arrivée d’une mise à jour permettant de choisir ou non de réduire la performance de votre iPhone.

Mais est-ce suffisant ? L’association coréenne Citizens United for Consumer Sovereignty n’a que faire des excuses de la marque à la pomme et impute la responsabilité entière de la décision du bridage des téléphones au PDG de l’entreprise, Tim Cook, elle vient de déposer une plainte formelle contre sa personne. L’association l’accuse entre autres de destructions de biens et de fraude puisque la mise en place du bridage a directement porté atteinte aux iPhone.

L’un des responsables de l’association, Park Soon-jang estime que l’entreprise et son directeur Tim Cook doivent prendre leurs responsabilités concernant ce problème.

Il n’y a toujours pas eu de commentaire de la part du procureur coréen et on attend de savoir si une enquête va suivre comme en Italie où Apple fait l’objet d’une investigation visant à déterminer si l’entreprise programme le ralentissement de ces téléphones afin de pousser les gens à en acheter de nouveaux. Cette enquête vise également Samsung, le principal concurrent d’Apple.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité