Technologies

Réparer vous-même l’écran de votre smartphone est enfin possible !

Cette nouvelle technique de réparation de votre smartphone nous vient tout droit du Japon. Des chercheurs ont mis en place un verre polymère qui se répare du bout des doigts avec une simple pression.

De plus en plus fragiles, les écrans de smartphone et des nouveaux modèles à venir sans bordures sont souvent fissurés ou cassés. C’est surtout le cas avec les iPhone qui finissent toujours par un remplacement d’écran couteux.

Dorénavant, cette fragilité pourra être réparée d’un seul geste grâce à une simple pression sur le verre polymère. Des universitaires de Tokyo ont découvert cette nouvelle utilisation grâce à ce verre, plus la peine de le chauffer, une pression ou un frottement du bout des doigts suffiront à réparer l’écran.

Ces chercheurs japonais affirment qu’il s’agit d’une matière nettement plus durable qui peut être réparée par une simple compression des parties endommagées. À la base, les universitaires partaient sur l’idée de concevoir une nouvelle colle avec le verre polymère, mais quelle ne fut pas leur surprise de constater qu’une fois fracturée en deux, le matériel pouvait se reconstruire juste en exerçant des pressions de chaque côté endommagé pendant 30 secondes et cela sans aucune trace. Deux heures plus tard, le verre polymère récupère son aspect et sa solidité originale.

Après une étude des coûts, cette nouvelle technologie encourageante devra être validée par les divers fabricants afin d’être produite en masse. Ainsi après les nouvelles batteries et l’auto réparation de l’écran, la longévité des smartphones pourrait nettement s’améliorer, l’environnement se porterait mieux au grand dam des réparateurs…

En aout dernier, Motorola mit au point un système breveté d’un écran qui pourrait se réparer lui-même en détectant ses fissures sur la surface du smartphone. Cette théorique technique n’a pas encore été explorée pratiquement et reste uniquement sur le brevet. Cette technique permettait au téléphone d’appliquer de la chaleur sur la zone fissurée de l’écran afin de consolider superficiellement les dégâts.

Le développement de la technique au verre polymère à mémoire de forme est un système capable de se déformer et ensuite de reprendre sa forme initiale grâce à de la chaleur et a à une variation rapide de la température.

Divers écrans tels que LCD ou LED avec capteur tactile intégré peuvent utiliser ce polymère. Selon le brevet, la chaleur dont aurait besoin l’écran pour être réparé pourrait être fournie par le téléphone, mais aussi par la chaleur corporelle de l’utilisateur.

Si part écrit, cette solution idéale semble faisable et praticable, elle n’est pas encore d’actualité aujourd’hui sur le marché des smartphones. Motorola en est encore au niveau théorique.
Motorola dépose un brevet pour le téléphone qui peut réparer son propre écran

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité