Technologies

Roboat : des bateaux autonomes sans conducteur en test à Amsterdam

Des bateaux autonomes sans conducteur vont être testés sur les canaux d’Amsterdam. Le projet Roboat doit transporter des personnes et des marchandises.

Que cela soit avec le projet d’Uber, d’Apple, de Google, de nuTonomy ou autres, on parle énormément de véhicules autonomes. Les voitures ne sont pourtant pas les seuls engins à tester la conduite autonome. Facebook teste par exemple son drone autonome Aquila. À Amsterdam où l’eau est omniprésente, ce sont des bateaux autonomes qui seront testés.

Avec plus de 100 km de canaux, la surface d’Amsterdam est recouverte à près de 25 % par de l’eau. C’est pour cette raison que la ville est plus intéressée par les bateaux autonomes que par les voitures sans conducteur. Justement, l’Amsterdam Institute for Metropolitan Solutions (AMS), le MIT, l’Université de Technologie de Delft, et l’Université de Wageningen veulent tester le projet Roboat dans la capitale des Pays-Bas. Le but de ce projet est de développer un réseau de bateaux sans conducteur pour le transport des personnes et des marchandises.

Des prototypes de bateaux autonomes dès 2017
Roboat
Le projet Roboat est financé à hauteur de 25 millions d’euros. Il prévoit de mettre à l’eau les premiers prototypes dès l’année prochaine, en 2017. « Imaginez une flotte de bateaux autonomes pour le transport de bien et de personnes. Pensez aussi à des structures flottantes dynamiques et temporaires, comme des ponts ou des scènes qui pourraient être assemblées et démontées à la demande, en quelques heures », a déclaré Carlo Ratti, du MIT, lors d’une conférence de presse.

En plus de transporter des personnes et des marchandises, le projet Roboat prévoit aussi que les bateaux autonomes participant au projet collectent des données relatives à la santé publique. L’objectif de cette collecte de données est d’évaluer les fluctuations des maladies par l’analyse de l’eau rejetée par les égouts.

L’objectif du projet Roboat est aussi commercial. Il va s’agir d’explorer différentes possibilités de commercialisation du système à d’autres villes.
Roboat

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité