Technologies

Samsung : la Galaxy Gear passe sous Tizen

Par l’intermédiaire d’une mise à jour majeure, la première smartwatch de Samsung, la Galaxy Gear, passe sous Tizen.

Alors que la smartwatch Gear 2 est déjà sous Tizen, la première smartwatch de Samsung, la Galaxy Gear, passe également sous ce système d’exploitation par l’intermédiaire d’une mise à jour majeure.

Sortie fin 2013, la Galaxy Gear dit au revoir à Android en recevant une mise à jour la faisant passer à Tizen. Si les utilisateurs ne constatent que de légères différences esthétiques, les fonctionnalités de la montre s’en retrouvent passablement bouleversées.

Si de nouvelles fonctionnalités arrivent comme de la musique directement stockée dans la montre, des raccourcis personnalisables ou encore l’accès à l’appareil photo par commandes vocales, le passage à Tizen n’est pas sans désagrément vu que toutes les données personnelles de la montre seront effacées, même si un backup est possible avant la mise à jour, mais surtout certaines applications ne seront plus compatibles.

Si cette mise à jour vers Tizen semble relativement logique vu l’intention affichée par Samsung de mettre en avant son système d’exploitation n’a jamais été cachée, elle semble tout de même anachronique alors que Yoon Han-kil, vice-président de la stratégie des produits chez Samsung, a tout récemment annoncé le développement d’une nouvelle smartwatch sous Android Wear.

Samsung met à jour la première Galaxy Gear et la passe sous Tizen
Samsung met à jour la première Galaxy Gear et la passe sous Tizen

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité