Technologies

Samsung : vers une version encore plus rapide du Galaxy S4 ?

Même si les analystes révisent à la baisse les prévisions de vente du Galaxy S4, cela n’empêche pas Samsung de surfer sur la vague de l’innovation avec une nouvelle version compatible avec la 4G LTE-Advanced pour pouvoir surfer encore plus vite.

À l’instar de la vague « d’inquiétude » que subit ces derniers mois Apple, Samsung est victime du même phénomène sous la houlette de la pression des prévisions des analystes. Avec des estimations des volumes de ventes du Galaxy S4 révisés à la baisse, le géant sud-coréen doit également faire face à une chute de sa capitalisation boursière.

Contrairement à la firme de Cupertino qui peine à sortir de nouveau produit à même de relancer la machine, Samsung adopte une stratégie radicalement différente en diversifiant au maximum son offre. Ainsi, outre le fait d’être présent sur tous les segments du marché avec ses différents produits, le géant de l’électronique grand-publique coréen n’hésite pas à diversifier son fer de lance qu’est le Galaxy S4.

Après le Galaxy S4, le Galaxy S4 Active qui est étanche ou encore le Galaxy S4 Mini, Samsung compte sortir d’ici la fin du mois un nouveau modèle de Galaxy S4 compatible avec la 4G LTE-Advanced, une technologie qui permet d’atteindre des débits encore plus élevés. Alors que le téléchargement d’un film prend 3 minutes en 4G « classique », il ne serait plus que d’un peu plus d’une minute en 4G LTE-Advanced, dont une vitesse pratiquement trois fois supérieure. Selon l’annonce faite par J. K. Shin, le dirigeant de Samsung Mobile, ce nouveau Galaxy S4 sera également équipé d’un processeur Qualcomm et non plus d’un processeur maison.

La stratégie de Samsung est donc clairement de surfer sur la vague de l’innovation afin de compenser les inquiétudes du marché, mais aussi de satisfaire les besoins toujours croissants des utilisateurs.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité