Webmaster

SEO : Panda, Penguin, Kownledge Graph, ce que Google a changé en 2013

Que va-t-il se passer en 2014 en matière de référencement ? Difficile à dire… En se référant à la rétrospective des changements apportés par Google en 2013, il est certain qu’il y aura du changement.

Qu’est-ce que Google nous réserve comme nouveaux changements pour 2014 ? Il est pour le moment impossible de le dire tant que Google ne l’a pas annoncé. Par contre, en se référant à la rétrospective des changements apportés par Google en 2013, il est possible d’affirmer, sans trop se tromper, que l’année 2014 sera de nouveau riche en évolutions au niveau du SEO.

Pour s’en convaincre, rien ne vaut de se pencher sur le passer et de se remémorer tout ce qui s’est passé l’année dernière.

  • 17 janvier : Google donne le coup d’envoi des changements en dévaluant des liens, ce qui impacté de nombreuses pages web.
  • 22 janvier : Google lance Panda 24, une nouvelle version qui a impacté 1,2% des requêtes.
  • 14 mars : Panda 25 est à son tour lancé.
  • 22 mai : Une année après son lancement officiel, Google lance Penguin 2.0.
  • 11 juin : Lancement de la chasse aux liens dits « illégaux » avec les sites de prêts et de crédits comme premières cibles. Le même jour, Google annonce officiellement l’intégration de Panda dans son algorithme.
  • 18 juillet : Panda Recovery reconsidère l’effet d’anciennes pénalités de certains sites.
  • 19 juillet : Google lance son Kownledge Graph.
  • 6 août : Grâce à In-Depth Articles, Google ajoute la suggestion des articles de fond.
  • 20 août : Google introduit la recherche sémantique en annonçant Hummingbird.
  • 4 octobre : Google cible les forums, les annuaires, les blogs… en lançant Penguin 2.1.

Au final, on se rend compte que 2013 a été très riche en changements. En sera-t-il de même pour 2014 ? L’avenir nous le dira…

SEO : les musts changements majeurs de Google Search en 2013
Référencement : les plus importants changements majeurs de Google en 2013

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité