Sciences

Soyouz – ISS : mieux vaut tard que jamais

Alors que l’équipage du vaisseau Soyouz TMA-12M aurait dû mettre 6 heures pour rejoindre l’ISS, il aura finalement dû patienter près de 48 heures.

Après avoir quitté la Terre mardi soir en direction de la Station spatiale internationale (ISS), les passagers du vaisseau Soyouz TMA-12M auraient dû mettre six heures pour rejoindre sa destination mercredi matin. En raison d’un incident technique au niveau du vaisseau, l’approche et l’arrimage n’ont pas pu se faire comme prévu.

De fait, sans danger pour les Russes Aleksandr Skvortsov et Oleg Artemiev, et L’Américain Steven Swanson, le vaisseau Soyouz TMA-12M a dû faire une approche longue avant de pouvoir atteindre sa destination.

C’est ce vendredi matin, à 00h53 heure de Paris, que l’équipage russo-américain a pu s’arrimer sans encombre à la Station spatiale internationale, c’est ce que l’agence spatiale russe a officiellement annoncé sur son site internet.

Premier à ouvrir le sas d’entrée de l’ISS, Aleksandr Skvortsov a déclaré « C’est sympa… Il y a beaucoup plus de place ici… » avant d’étreindre l’équipage qui l’attendait.

Il est vrai que d’être confiné dans le vaisseau Soyouz pendant 48 heures au lieu des 6 initialement prévues a dû un peu chambouler leur timing. Mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais !

Soyouz : arrimage à l'ISS retardé mais réussi
Capture d’écran montrant le vaisseau Soyouz à quelques mètres de la Station spatiale internationale le 27 mars 2014

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page