Sciences

STAR : le robot chirurgien qui recoud les intestins

Smart Tissue Autonomous Robot (STAR) a réussi à recoudre des intestins de porc avec brio ! Conçu par une équipe de chirurgiens et d’experts en robotique, ce robot pourrait représenter un tournant dans la médecine et la chirurgie en particulier.

STAR, vedette des robots-médecins

STAR, le nouveau robot-chirurgien
Ce qu’il a réussi à faire, et de manière beaucoup plus précise que la plupart des chirurgiens humains, c’est de recoudre deux parties de l’intestin d’un porc. STAR est devenu une vraie vedette dans le monde des robots-médecins. Son exploit pousse encore plus loin les questionnements quant au rôle à jouer par les robots dans la médecine et plus précisément dans les blocs opératoires.

Pour le moment, STAR se focalise sur les sutures de tissus mous comme les intestins, les muscles, les vaisseaux sanguins et les tissus adipeux.

Une grande précision qui fait de STAR un vrai expert

Un robot autonome capable de recoudre les intestins
Avec sa forme de long bras robotique muni de différents instruments, STAR a travaillé sur plusieurs animaux, majoritairement des porcs, avec succès. Ni mort ni complications n’ont suivi l’intervention robotique. C’est d’autant plus un exploit que les manipulations de tissus mous sont réputées imprévisibles : les chirurgiens ne sont jamais à l’abri de risques tels les fuites liquides ou les blocages. La précision de STAR a permis d’éviter ces problèmes. En effet, en plus de ses instruments chirurgicaux, STAR a son propre système d’imagerie ainsi que des marqueurs fluorescents qui facilitent la délimitation de la zone à opérer.

Pas complètement autonome…

Robot : STAR parvient à opérer des intestins
Même si son nom indique qu’il est autonome, STAR ne l’est pas totalement puisqu’un médecin doit le programmer en amont avant que l’opération ne soit lancée. Il représente donc plus un assistant qu’un médecin. Après plusieurs tests sur des animaux, les experts à l’origine de STAR veulent aller plus loin et entamer les tests sur les êtres humains. Il faudra toutefois avoir les autorisations, surtout celles de la FDA (Food and Drug Administration des USA), avant de pouvoir lancer ces tests. Une procédure qui pourrait durer quelques années…

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité