Technologies

Uber contre-attaque en portant plainte

Alors que la France, l’Allemagne et l’Espagne enquêtent sur l’application UberPOP, l’entreprise américaine Uber a décidé de contre-attaquer ces pays en portant plainte.

L’application pour smartphones UberPOP qui met en relation des passagers et des automobilistes qui ne sont pas des chauffeurs professionnels est dans le collimateur de plusieurs pays. Cette situation n’est pas du gout d’Uber.

C’est ainsi que l’entreprise américaine de VTC a décidé de contre-attaquer en faisant valoir que les efforts déployés par les gouvernements interdire son application enfreignent la législation de l’UE.

C’est dans ce contexte qu’une plainte contre la France a été déposée fin janvier, une contre l’Allemagne en févier et une contre l’Espagne lundi. « Nous examinons ces plaintes », a déclaré Jakub Adamowicz, porte-parole de la Commission européenne responsable du dossier des Transports.

« Uber propose une technologie, mais il s’agit d’une technologie qui a des conséquences pour les services de transports », a commenté Jakub Adamowicz alors que la compagnie américaine assure proposer une technologie et ne pas être une société de transports, ce que contestent ses détracteurs.

La régulation des taxis est de la compétence des États, pour autant que ceux-ci respectent les principes de l’Union européenne comme la liberté d’établissement. La Commission européenne va donc devoir statuer sur l’épineux dossier d’Uber.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité