Technologies

YouTube ne cède pas à l'ultimatum

YouTube a beau s’être fait signifier un ultimatum de 24 heures par le réseau mondial des labels de musique indépendante (WIN), le service n’a pas cédé à la menace.

Les conditions des contrats actuellement proposés par YouTube aux labels indépendants sont « très défavorables et non négociables », c’est ce que reproche le réseau mondial des labels de musique indépendante (WIN) à la plateforme de partage de vidéos.

Histoire de tenter de débloquer la situation, WIN a adressé un ultimatum de 24 heures à YouTube pour que le service abandonne ses menaces de retirer les vidéos des musiciens n’adhérant pas aux conditions de son nouveau projet de streaming musical.

L’ultimatum est arrivé à son terme vendredi, rien n’a changé, YouTube n’ayant pas cédé à la menace de l’ultimatum. Alors que l’on ne sait pas ce qui va se passer maintenant, WIN communique être en pleine discussion avec YouTube en vue de trouver un accord avec les labels indépendants.

Il faut dire que les enjeux sont colossaux vu que le streaming musical représente aujourd’hui 27% du marché de la musique numérique, mais surtout que YouTube est actuellement le plus important jukebox gratuit actuel et qu’il serait même en train de préparer un service de streaming payant, à l’instar de ce que propose Spotify.

Dès lors, dans ce bras de fer entre YouTube et WIN, est-ce que les artistes ont réellement le choix s’ils veulent être diffusés ? C’est bizarre à dire, mais l’impression que les dés sont pipés est plus que présente.

youtube-cede-pas-lultimatum
Streaming musical : un ultimatum sans effet sur YouTube

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité