11K : la 3D en point de mire des futurs écrans mobiles de Samsung

Alors qu’on commence tout juste à s’équiper d’écran 4K, Samsung travaille au développement d’écran 11k avec comme point de mire la 3D sans lunette.

À l’heure actuelle, on commence tout juste à s’équiper d’écran 4K alors qu’on évoque des écrans 8K du côté de chez Apple. En matière de résolution d’écran, Samsung compte aller beaucoup plus loin en préparant pour l’horizon 2018 des écrans mobiles 11K.

Alors que la résolution actuelle des écrans et de l’ordre de 360 PPI, 401 PPI pour l’iPhone 6 Plus par exemple, l’ambition de Samsung est de proposer des écrans de 2250 PPI d’ici trois ans, soit à l’horizon 2018. Cette annonce a été faite par le Korean Electronic Times.

Selon le Korean Electronic Times, Samsung Display collabore à un projet du gouvernement coréen impliquant 13 entreprises locales et étrangères. C’est dans ce cadre que la firme travaille sur des écrans 11K, avec comme objectif de sortir un prototype à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang.

Sur écran mobile, ce gain de résolution serait tel qu’il permettrait de proposer de la 3D sans lunettes, sans matériel spécifique sur l’écran, simplement grâce à la densité. La qualité d’affiche serait par ailleurs irréprochable. En effet, à partir d’une certaine densité de points, il deviendrait en effet possible de créer une illusion d’optique qui procure le même effet 3D que celui créé avec des lunettes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDes volcans sous-marins pour expliquer la séparation de Nouvelle-Zélande de l’Australie
Article suivantNew Horizons : rendez-vous historique ce mardi avec Pluton

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here