2015 RR245 est une nouvelle planète naine qui orbite autour de notre soleil

Notre système solaire compte désormais une planète naine de plus : 2015 RR245. Elle vient d’être découverte aux confins de la ceinture de Kuiper.

Une nouvelle venue dans notre système solaire vient d’être détectée par le télescope Canada-France-Hawaï (CFHT) basé à Hawaï, une installation dédiée à la mission OSSOS (Outer Solar System Origin Survey) qui étudie l’espace afin de mieux comprendre l’histoire de notre système solaire. C’est sur des images prises en septembre 2015 qu’une équipe d’astrophysiciens a détecté une planète naine qui tourne autour de notre soleil.

Détectée en février 2016, cette planète est encore très mystérieuse même si de nombreuses choses sont déjà connues à son sujet. Alors que son orbite est encore très incertaine, les scientifiques estiment qu’elle tourne à une distance comprise entre 5 et 17 milliards de kilomètres. En raison de cette distance particulièrement grande, il est estimé qu’elle met 700 ans à faire un tour complet autour du soleil.

À l’heure actuelle, la planète s’approche du soleil. Elle sera au plus près de notre astre diurne en 2096.

De nombreuses inconnues au sujet de 2015 RR245

Comme l’explique Michele Bannister, de l’Université de Victoria en Colombie-Britannique, « elle est soit petite et brillante, soit grande et terne ». C’est une manière de dire que sa taille n’est pas encore connue. Pour le moment, son diamètre est estimé à environ 700 kilomètres, ce qui correspond à la taille du 18e plus gros objet de notre système solaire.

Avec cette taille, 2015 RR245 appartient à la classe des planètes naines, tout comme Pluton. Il s’agit d’une catégorie qui regroupe tous les corps orbitant autour du Soleil avec une masse qui ne leur a pas permis de nettoyer leur voisinage orbital.

Cette nouvelle planète naine subira encore de nombreuses études avant de recevoir un nom officiel, mais aussi que son statut devienne officiel. Elle se trouve dans la ceinture de Kuiper, une zone de notre système solaire qui abrite de nombreux objets glacés au-delà de la planète Neptune.

« Le monde glacé au-delà de Neptune retrace la formation des planètes géantes et leur éloignement du Soleil. Mais beaucoup de ces corps sont trop petits et pâles. C’est donc très excitant de trouver un objet qui est suffisamment large et brillant pour qu’on puisse l’étudier en détail », confie Michele Bannister. De nouvelles recherches sont d’ores et déjà prévues pour en apprendre plus au sujet de 2015 RR245.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAston Martin propose une série limitée qui rend hommage au célèbre Spitfire
Article suivantPokeGone, l’extension pour Chrome qui élimine Pokémon Go
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here