CES 2016 : une sensibilité de 3 280 000 ISO pour le Nikon D5

Même si Nikon recommande une plage d’utilisation comprise entre 100 et 102 400 ISO, la sensibilité du nouveau reflex D5 peut être poussée jusqu’à plus de 3 millions d’ISO ! C’est une véritable révolution.

Avec le D5, un nouveau reflex professionnel, Nikon repousse toujours plus les limites du possible. Avec une sensibilité maximale de 3 280 000 ISO, c’est tout simplement une véritable révolution que nous présente le fabricant japonais d’appareils photographiques à l’occasion du CES 2016 de Las Vegas.

Pour atteindre une telle sensibilité, Nikon a doté le D5 d’un processeur dédié uniquement aux calculs de mise au point. Il est à souligner que la plage d’utilisation recommandée est située entre 100 et 102 400 ISO, que les 3 280 000 ISO correspondent au réglage maximum (H5). Avec une telle caractéristique, le D5 n’est bien évidemment pas à la portée de tout le monde.

Alors que d’autres reflex sont équipés de capteur de 50 mégapixels, celui du D5 n’est que de 20 mégapixels. En fait, ce n’est pas la plus belle photo qui est recherchée, mais plutôt la photo réussie du premier coup. Il est aussi vrai que cette résolution permet déjà de réaliser d’excellentes photos.

À cela, il faut ajouter le Multi-CAM 20K, un nouveau module AF qui utilise 155 collimateurs (99 en croix et 35 sélectionnables) pour une mise au point de grande précision. Les photographes sportifs et animaliers seront intéressés de savoir que le D5 est capable de faire des rafales à 12 i/s avec AF, 14 i/s sans. À l’intention des amateurs de timelapse, Nikon a doté le D5 d’un mode RAW S et M qui génère des fichiers plus petits que la définition nominale du capteur.

La vidéo 4K s’invite aussi dans le D5. Il peut faire du 4K UHD (3840 x 2160) en stockant sur la carte mémoire (144 Mbit/s), tout en profitant d’une prise HDMI non compressée avec un codage sur 8 bits des couleurs. Un défaut est à relever, la prise de vue est limitée à 6 minutes !

Les habitués au port Compact Flash regretteront certainement sa disparition au profit de deux ports XQD 2.0. Les utilisateurs qui souhaitent conserver un emplacement CF peuvent contacter le SAV pour que Nikon en monte un (les modalités exactes ne sont pas encore connues).

Toujours pas de Wi-Fi pour le D5, ce qui signifie la présence d’une prise réseau RJ45. Un module externe proposant du Wi-Fi, se branchant sur le côté de l’appareil, est disponible sous la dénomination de WT-6. Le nouvel écran XGA de 2,36 mégapixels du D5 est tactile. Cela permet à l’utilisateur de facilement zoomer/dézoomer, naviguer dans les images, ou encore éditer les champs d’informations des prises de vue.

Pour finir, il faut encore mentionner la batterie qui autorise 3780 prises de vue avant d’être totalement déchargée. Avec une telle autonomie, il y a peu de chance que le D5 soit indisponible par manque d’énergie en plein shooting.

Il ne faut pas non plus oublier de parler de son prix. Nikon annonce le D5 à 6 999 euros, avec une disponibilité au courant du mois de mars 2016.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPlanter des patates sur Mars, c’est l’idée que veulent tester la NASA et le CIP
Article suivantLa table de Mandeleïev reçoit quatre nouveaux éléments

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here