2MASS J2126 est une planète surprenante qui détient plusieurs records

2MASS J2126 pourrait être une planète comme une autre. Pas du tout, elle est surprenante en détenant plusieurs records.

Au cours des cinq dernières années, les astronomes ont découvert plusieurs planètes « libre » dans l’espace, des exoplanètes visiblement rattachées à aucune étoile. C’est par exemple le cas de 2MASS J2126, une planète découverte en 2014, un possible membre d’un vieux groupe d’étoiles et de naines brunes connues sous le nom d’Horologium Association Tucana. Une nouvelle étude vient de remettre en doute cette théorie.

Dans un article publié dans la revue Monthly Notices de la Royal Astronomical Society, des astronomes expliquent que 2MASS J2126 n’est en fait pas une planète « libre », qu’elle tourne bien en orbite autour d’une étoile. C’est là que cela devient particulièrement intéressant. L’étoile en question se situe à près d’un million de kilomètres de la planète, soit environ 7 000 fois la distance de la Terre au Soleil : un record !

Ce n’est pas le seul record que détient 2MASS J2126. En étant située à une telle distance de son étoile, son orbite est aussi un record, comme le temps pour faire une révolution complète. Alors que la Terre met 1 année pour faire le tour du Soleil, cette exoplanète met 900 000 ans pour faire le tour de son étoile !

En fait, dernier record, les astronomes viennent tout simplement de découvrir le plus grand système planétaire jamais observé à ce jour. Cette découverte a été faite en découvrant que « la planète n’est pas tout à fait aussi solitaire que nous le pensions, mais elle entretient une relation très longue distance avec son étoile ». Cette découverte pose des questions, à commencer comment un tel système planétaire a pu se former, mais aussi comment a-t-il pu rester si ouvert ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSpaceX se prépare activement à faire atterrir des astronautes en douceur
Article suivantPrise en charge des caméras GoPro : la réponse de Periscope à Facebook ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here