3 irlandaises de 16 ans séduisent le jury du Google Science Fair

Ciara Judge, Émer Hickey et Sophie Healy-Thowdans n’ont que 16 ans, ce sont pourtant elles qui ont remporté le Grand Prix du concours mondial Google Science Fair.

Alors qu’ils étaient des milliers dans le monde à s’être inscrit au concours scientifique mondial Google Science Fair, ils n’étaient plus que 15 en finale, dont un Français, Guillaume Rolland et son Sensorwake. Au final, ce sont trois jeunes irlandaises de 16 ans qui ont séduit le jury par leurs recherches sur l’utilisation de certaines bactéries pour lutter contre la faim mondiale.

Sensibilisées à la pénurie alimentaire dans le monde en 2011, lors de la famine dans la Corne de l’Afrique, les trois jeunes filles ont eu le déclic « en découvrant des nodules sur les racines des petits pois de la maman d’Emer », des nodules contenant une variété naturelle de rhizobiums de la famille des bactéries diazotrophes.

Après avoir mené une étude approfondie sur ces bactéries diazotrophes, Ciara Judge, Émer Hickey et Sophie Healy-Thowdans ont réalisé une étude statistique détaillée de l’impact de cette bactérie sur les cultures de blé, d’avoine et d’orge avec des résultats qui démontrent une augmentation de la germination des cultures pouvant aller jusqu’à 50% et des rendements de l’orge supérieurs de 74%, « Une augmentation des récoltes céréalières qui permettrait de lutter considérablement contre le problème de la pauvreté alimentaire au niveau mondial et de réduire l’impact de l’agriculture sur l’environnement grâce à la diminution des engrais », expliquent-elles.

C’est ainsi que ces trois jeunes Irlandaises remportent le Grand Prix et le prix de la catégorie 15-16 ans du concours scientifique mondial Google Science Fair, un prix assorti d’un voyage de dix jours dans les Îles Galapagos offert par la revue National Geographic, d’une bourse d’études de 50 000 dollars de la part de Google, et d’une visite dans les coulisses de la compagnie Virgin Galactic.

À 16 ans, ces trois Irlandaises ont conquis Google

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 9 sera bien au programme de l’événement du 30 septembre
Article suivantL’iPhone 6 est plus rapide que ses prédécesseurs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here