5 fonctions utiles du Galaxy Note 4

Vous connaissez certainement une bonne partie des nombreuses fonctionnalités du Galaxy Note 4. Mais connaissez-vous ces 5 fonctions qui peuvent être très utiles ?

Riche en fonctionnalités, vous avez certainement déjà fait le tour de toutes les fonctions qui peuvent pour rendre service. A ce propos, connaissez-vous ces 5 fonctions qui peuvent être très utiles ?

· Faire un selfie en tenant son Galaxy Note 4 d’une seule main n’est pas la chose la plus aisée. Pas de panique Samsung y a pensé. Il suffit de placer son doigt sur le capteur de fréquence cardiaque pour que la photo soit prise.
· Téléphoner est bien, savoir de quoi on parle est mieux. Le Galaxy Note 4 est parfaitement capable d’afficher des informations sur votre correspondant, que cela soit votre dernier appel, sa date d’anniversaire, une note, etc… de quoi ne plus avoir d’excuse de ne pas être au courant.
· Utilisé son Galaxy Note 4 comme enregistreur vocal lors d’une réunion est une excellente idée. En activant le mode meeting, il est en effet capable d’enregistrer jusqu’à 8 voix simultanément.
· Si l’utilité de pouvoir détecter un son particulier semble inutile de prime abord hormis de vous dire si la sonnette de votre porte d’entrée retenti, il est par exemple possible d’enregistré les pleurs de votre enfant ce qui lui permettra de vous avertir chaque fois qu’il entendra un son similaire, une fonction de baby phone très utile.
· Vu que le Samsung Galaxy Note 4 a la particularité d’être doté d’un stylet, autant bien savoir s’en servir. S’il permet de dessiner, de faire des captures d’écran ou encore de naviguer, il permet aussi d’avoir un aperçu du contenu d’un site simplement en survolant un lien, ce qui peut être très efficace et très productif.

Il est certain que ces fonctions peuvent vous être utiles. Connaissez-vous d’autres fonctions du même genre qui pourraient être utiles ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentProject Zero : le nom de code du futur Galaxy S6
Article suivantHigh-tech : ce qu’il ne fallait pas rater lundi

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here