90 dollars pour pirater un compte Gmail, 350 dollars pour un compte Facebook

Qui a dit que vouloir pirater un compte Gmail ou Facebook est cher ? Il suffit de débourser 90 ou 350 dollars pour que quelqu’un s’en charge.

Business Insider rapporte qu’engager quelqu’un pour pirater un compte Gmail n’est pas si cher que cela vu qu’il faut compter seulement 90 dollars pour ce genre de service. Dans le cadre de Facebook, il faut compter un peu plus vu que c’est facturé 350 dollars. Altérer une note de Yelp coute 300 dollars, voler quelque chose au Hilton HHonor points seulement 15 dollars alors qu’accéder à un compte Netflix est proposé pour 1,25 dollar.

Pour ceux qui veulent apprendre le hacking, des leçons à 20 dollars sont même proposées par des professionnels.

Alors que le piratage peut être vu d’un côté totalement illicite, il peut tout autant être considéré comme utile en cas de perte d’un mot de passe ou pour améliorer ses compétences en informatique.

En fait, il existe un réal marché pour ce genre de services.

« Si vous voulez faire craquer les mots de passe Gmail, vous pouvez pirater Gmail avec les paramètres du navigateur, un logiciel de phishing, du keylogging ou encore des scripts spéciaux ». Les sites qui proposent ces services vont même plus loin en indiquant qu’« embaucher un hacker ne devrait pas être un processus difficile. Sur Hacker’s List, nous voulons vous donner les meilleures chances de trouver votre pirate idéal, des pirates professionnels partout dans le monde ».

Source : Dailymail

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’Apple Watch sait surfer sur internet
Article suivantGmail : une fonctionnalité pour annuler l’envoi d’un mail déjà envoyé
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here