Les solutions phares d’Adobe passent sur Microsoft Azure

La nouvelle plateforme de référence d’Adobe Marketing Cloud, Adobe Creative Cloud et Adobe Document Cloud devient Microsoft Azure. Une annonce qui renforce le rapprochement d’Adobe et Microsoft.

Cela fait maintenant plusieurs années qu’Adobe et Microsoft se rapprochent l’un de l’autre au travers de partenariats stratégiques. Les deux entreprises se connaissent déjà bien grâce à des jonctions faites par le biais de solutions telles que Microsoft Azure, Adobe Marketing Cloud et Microsoft Dynamics 365. Un nouveau rapprochement vient d’être annoncé.

C’est à l’occasion de l’actuelle convention Microsoft Ignite que l’annonce d’un nouveau partenariat a été faite, une alliance centrée sur le cloud. Il concerne la gamme d’outils marketing d’Adobe qui va basculer sur la plateforme Azure. Plus concrètement, il a été annoncé que la nouvelle plateforme de référence d’Adobe Marketing Cloud, Adobe Creative Cloud et Adobe Document Cloud devient Microsoft Azure.

Ce rapprochement va permettre à l’éditeur de Redmond d’y associer d’autres ressources, comme l’intelligence artificielle, le machine learning, l’assistant virtuel Cortana ou encore SQL Server. À l’opposé, Microsoft va proposer l’intégration d’Adobe Marketing Cloud sur sa plateforme de business intelligence (Dynamics 365 Enterprise Edition).

L’annonce de cette collaboration a été l’occasion pour Satya Nadella, le CEO de Microsoft, d’insister sur la dimension de la transformation numérique des entreprises, un terme qui est aujourd’hui galvaudé pour indiquer la nécessaire adaptation des entreprises à l’ère du numérique.

Alors que le mariage initié par Steve Balmer en 2010 n’avait pas abouti, les annonces communes des deux entreprises indiquent qu’elles sont en train de plus en plus se rapprocher. Dès lors, pourquoi ne pas imaginer une nouvelle tentative de mariage dans un avenir plus ou moins proche ?


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here