Adobe : pas 3 millions, mais 150 millions de comptes piratés !

L’éditeur Adobe n’avait pas caché, en octobre dernier, s’être fait attaquer. Mais aujourd’hui, au lieu des 3 millions de comptes utilisateurs piratés, c’est le chiffre de 150 millions de comptes qui est avancé.

Lors de l’attaque informatique subie en octobre, Adobe a joué la transparence en avouant que les données de quelque 3 millions de comptes utilisateurs avaient été compromises en raison d’une faille de sécurité sur ses produits Acrobat et Reader. Il s’agissait des identifiants, des adresses mails et des données bancaires des utilisateurs, mais les cybercriminels avaient également profité de cette intrusion pour dérober les codes sources d’Acrobat, de ColdFusion et de Photoshop.

Aujourd’hui, quelques semaines plus tard, on apprend qu’Adobe a totalement sous-estimé le nombre de victimes impliquées lors de cette attaque. Le nombre d’utilisateurs impactés par ce vol de données serait en effet de 38 millions de comptes compromis.

Mais pour Brian Krebs, un spécialiste en sécurité informatique à l’origine de la révélation de cette affaire, le bilan pourrait être encore plus conséquent avec plus de 150 millions de comptes piratés.

Alors, entre les 3 millions initiaux et les 150 millions supposés, la plage est suffisamment large pour contenir une bonne estimation du nombre de victimes de ce piratage. Dans tous les cas, il est très important !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHTC One Max : que penser de la version XXL du HTC One ?
Article suivantNSA : Google et Yahoo! au cœur de la tourmente

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here