Airbnb s’attaque à la clientèle du voyage d’affaires

Cela bouge chez Airbnb. Après avoir présenté sa nouvelle identité visuelle, la plateforme de réservation collaborative s’attaque désormais ouvertement à la clientèle du voyage d’affaires.

Airbnb, la plateforme de réservation collaborative, est actuellement au centre de l’actualité. Après avoir présenté sa nouvelle identité visuelle, le 16 juillet dernier, la plateforme vient d’officialiser un partenariat avec le spécialiste mondial de la gestion de notes de frais : Concur.

Par cet accord, l’idée est bien évidemment que Airbnb s’attaque à la clientèle du voyage d’affaires en proposant, dès l’automne prochain, la possibilité aux utilisateurs de l’outil Triplink de pouvoir réserver leur logement sur Airbnb tout en profitant des facilités de gestion et de consolidation de leurs notes de frais via la solution Concur.

Il faut préciser que Concur revendique actuellement 10% de voyageurs d’affaires, ce qui n’est pas négligeable par rapport aux 17 millions de voyageurs référencés par le site, mais aussi qu’une trentaine d’entreprises, par exemple Evernote et Lyft, se seraient également liées contractuellement avec le nouveau géant de l’hébergement 2.0, bien évidemment une aubaine qui n’a pas échappé aux responsables d’Airbnb.

Si les spécificités du voyage d’affaires ne sont pour le moment pas encore très évident chez Airbnb, la mise en place d’une nouvelle vitrine business devrait rapidement placer cette offre sur le devant de la scène surtout qu’elle intégrera rapidement des fonctionnalités à même de faciliter la réservation des professionnels nomades.

airbnb_business

airbnb_carte

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe télescope spatial Gaia va pouvoir déterminer la position et le mouvement des étoiles
Article suivantTechnologie : place à l’hôtellerie connectée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here