Airbus en première position avec la fusée réutilisable

Dans une concurrence interminable, les deux entreprises astronautiques françaises et américaines ne cessent de nous éblouir.

Airbus opte pour un projet épatant. La fusée réutilisable s’avère, selon certaines sources, être la résolution de plusieurs problèmes dont souffre l’industrie astronautique française. Quels sont donc ces avantages ?

L’Ariane 6 réutilisable honte les rêves et les espoirs d’Airbus, mais c’est plutôt un projet à très long terme. L’entreprise travaille durement afin d’être en avance vis-à-vis de son concurrent américain. Nouvelles études ! Nouveaux projets !

Selon François Auque, le directeur général de la division systèmes spatiaux d’Airbus, la vision consiste à récupérer une partie importante.

Le lanceur composé de deux étages, un étage principal et un étage supérieur assurant la trajectoire du satellite, n’est pas totalement resaisissable.

Le moteur qui coûte le plus cher sera donc reconquis grâce à « Adeline ». Ce dernier est un projet sur lequel travaillent un groupe d’ingénieurs d’Airbus, secrètement dans un entrepôt du site des Mureaux.

Élaboré depuis 2008, le projet est donc conçu à long terme. Il est présenté en forme d’un premier étage équipé de deux empennages aptes de retourner intacte à la surface à l’aide des deux turbopropulseurs.

Le moteur sera dorénavant utilisable pour un strict minium 10 fois allant jusqu’à 20 fois. Remarquable ! Non ?

Marc Prampolini qualifie ces derniers d’un soi-disant « kit ». Selon Hervé Gilibert, ce plan permettra à l’Airbus de jouir d’un gain de 30% autant que premier coup de lancement.

Tout cela reste encore à un stade précoce. Le premier essai n’aura lieu qu’en 2018, seulement à condition que les États membres soient convaincus de financer le projet.

Le constructeur aéronautique international ne s’est pas arrêté à ces idées-là, mais a appréhendé une technique beaucoup moins chère. Additionné à l’Adeline, l’étage supérieur sera doté d’un véhicule qui amènera le satellite puis le lâchera sur son orbite. Moins de carburant, moins de dépense, le plan parfait !

On semble déjà atteindre le 4e millénaire, un monde ultrarévolutionnaire, mais rien n’est encore expérimenté sur un champ réel. Les concepts, les notions, les plans sont encore en cours d’études et de précision. Ils ne débuteront selon les rumeurs qu’après 2035 ! Alors pensez-vous vraiment qu’Airbus pourra vaincre SpaceX ? Si oui, cela aura surement des impacts sur tous les niveaux (politiques, économiques…) ! Qu’en dites-vous ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa folle course du Tourist Trophy, entre Side-Car et Superbike au menu 2015
Article suivantEst-ce qu’Inbox by Gmail va résoudre les problèmes de gestion d’e-mail ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here