Android Auto se dévoile en photos

Officiellement dévoilé lors de la keynote inaugurale de la conférence Google I/O, la firme de Mountain View présente les premières photos d’Android Auto.

C’est mercredi, à l’occasion de la keynote inaugurale de la conférence Google I/O, qu’Android Auto a officiellement été dévoilé, une version d’Android spécialement adaptée pour les automobiles. Si le but premier d’Android Auto est de délocaliser sur le tableau de bord du véhicule certaines fonctionnalités du smartphone, ce système d’exploitation vise également à étendre l’écosystème Google aux véhicules.

Après avoir annoncé qu’une trentaine de constructeurs automobiles, parmi lesquels figurent Audi, Ford, Nissan, Opel, Renault ou encore Volkswagen sont intéressés, Google livre ses premières images de l’interface d’Android Auto.

Visiblement simple et intuitive, Google semble surtout ne pas vouloir distrait le conducteur par des fioritures distractives inutiles. Pratiquement, Android Auto est capable d’accéder à Google Maps pour pouvoir se guider, mais aussi d’accéder à de nombreuses applications musicales telles que Play Musique ou Spotify, et bien évidemment d’accéder aux autres fonctionnalités du smartphone, par exemple pour répondre à un appel.

Bien évidemment qu’Android Auto accepte les commandes vocales pour un plus grand confort d’utilisation.

Sans vouloir comparer Android Auto à CarPlay, il est tout de même bon de préciser que le principe des solutions proposées par Google et Apple sont très similaire, à savoir délocaliser sur le tableau de bord du véhicule des fonctionnalités du smartphone.

Android Auto : les premières photos révélées
Android Auto : les premières photos révélées

Découvrir Android Auto : android.com/auto

Démonstration vidéo d’Android Auto :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : 128 Go que pour le modèle 5,5 pouces ?
Article suivantExploration de Mars : 1er anniversaire pour Curiosity

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here