Apple : l’iPod n’est plus

Alors que toute l’actualité Apple est focalisée sur l’annonce de ses nouveaux produits, la face cachée de la belle vitrine est que l’iPod a définitivement quitté l’Apple Store.

L’actualité d’Apple n’est pas uniquement constituée de l’iPhone 6, de l’iPhone 6 Plus, de l’Apple Watch ou de l’Apple Pay, elle se compose également de l’iPod, le célèbre baladeur musical de la marque à la pomme.

Lancé le 23 octobre 2001, l’iPod n’est désormais plus disponible sur l’Apple Store. Sa disparition s’explique avant tout par le succès commercial de l’iPhone, un succès qui a inexorablement condamné l’iPod. Sur le dernier trimestre fiscal, le baladeur ne représentait plus que 1% du chiffre d’affaires contre 53% pour l’iPhone.

Si l’iPod a définitivement mis la clé sous le paillasson, il est tout de même bon de rappeler le baladeur a été l’emblème de la renaissance d’Apple au début des années 2000, l’instigateur d’une certaine révolution numérique.

C’est en effet grâce à l’iPod qu’Apple a réussi son retour gagnant en jouant sur l’ergonomie, mais c’est également par l’iPod que la firme de Cupertino a lancé l’iTunes Music Store, devenu par la suite iTunes Store, la boutique en ligne qui est devenue le premier vendeur de musique dans le monde.

Si l’iPod ne représente aujourd’hui plus que 1% du chiffre d’affaires d’Apple, il est bon de se rappeler que c’était près de 50% du chiffre d’affaires en 2007.

En treize ans de commercialisation, on estime que 375 millions d’exemplaires, tous modèles confondus, ont été écoulés dans le monde, une sacrée réussite commerciale.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : l’autonomie sera toujours un problème !
Article suivantiCloud : Apple s’aligne sur les prix de la concurrence
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here