Apple promet un cadeau aux médias

Les commissions sur abonnements aux médias et qui représentent les 30% qu’Apple ponctionne sur les revenus des applis de l’App Store pourraient être revues à la baisse.

Les négociations en cours avec les grands groupes de média pourraient déboucher sur une baisse sensible des 30% prélevés à présent par Apple. Seuls les abonnements souscrits bénéficieraient de la réduction, la vente d’applications payantes et les acquisitions réalisées dans les applis ne seront pas concernées par cette baisse.

Aujourd’hui, les médias préfèrent le mobile comme moyen pour leurs opérations de paiement, le taux de 30% est trop élevé en terme de coût d’abonnement sur mobile ; un dilemme (réduction de marges) pour ces médias si ce type d’abonnement venait à se développer davantage à l’avenir. Déjà les médias français ont été réticents vis-à-vis de ces commissions estimées comme trop onéreuses.

En tout état de cause, on ignore pour l’instant de combien sera cette baisse sur les abonnements aux médias ni quelle sera la réaction des autres géants qui pratiquent le même taux de prélèvement (30%) à l’instar de Google et sa boutique d’applications Google Play. Android baissera-t-il pour être concurrentiel ?

L’audiovisuel a déjà par le passé bénéficié de largesses d’Apple, avec un taux de 15% de prélèvements sur les abonnements de l’Apple TV.

Il est prévu, qu’avant la fin de la conférence annuelle pour développeurs, Apple annonce d’autres « cadeaux » aux médias notamment sur les revenus de publicité accompagnant des articles médias. Qui vivra verra !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn grand projet de jeu vidéo d’Amazon avec 70 recrutements à la clé
Article suivantE-Pace : le petit crossover urbain de Jaguar a un nom

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here