Apple Watch : elle est bien, mais…

Les premiers tests de l’Apple Watch arrivent. Ils sont concluants, mais affublés d’un certain nombre de « mais ».

Que vaut l’Apple Watch ? Les premiers médias ont pu tester la montre connectée d’Apple est livrer leurs premiers sentiments.
Tous les tests s’accordent autour du fait que l’utilisation de l’Apple Watch est moins intuitive que celle d’un iPad ou iPhone. De fait, la montre nécessite un certain temps d’apprentissage. « Le logiciel de la Watch demande un temps d’apprentissage qui pourra en décourager certain. La montre n’est pas faite pour des novices de la technologie » fait remarquer Le New York Times.

Par rapport aux produits concurrents, les tests de l’Apple Watch la place en tête. Pourtant, tout n’est pas parfait. Le Wall Street Journal, pas convaincu par la trentaine d’applications disponibles, écrit que les applications sont « la plus grosse déception ». De l’avis général des testeurs, « les applis natives sont performantes et réussies, ce qui n’est pas encore le cas des applications des éditeurs tiers ».

La bonne surprise des tests de l’Apple Watch est son autonomie. Metronews relève qu’elle a passé le cap de la journée alors que le journaliste de Re/code indique que la batterie de son iPhone est morte avant celle de sa montre. The Verge fait tout de même remarquer que l’écran met un peu de temps à s’allumer lorsque la batterie est un peu fatiguée, ce qui est gênant pour une montre que l’on regarde souvent machinalement simplement pour voir l’heure.

Les premiers tests du système de notification font ressortir un sentiment d’efficacité. Il est tout de même fait mention que les notifications peuvent rapidement devenir très envahissantes en signalant les SMS, les mails, les mentions sur Facebook, Twitter, etc. Par ailleurs, le paramétrage des alertes est une tâche relativement fastidieuse qui risque de mettre les nerfs de l’utilisateur à rude épreuve.

The Verge fait aussi remarquer qu’« il n’y a aucun moyen de personnaliser les sons et les retours de force sur la Watch […] qu’il s’agit là de la plus grande opportunité ratée du produit ». Si cette personnalisation était possible, la montre serait en fait bel et bien « une révolution ».

Les testeurs reconnaissent que la Watch leur permet de moins utiliser leur smartphone et de gagner du temps. Dans le même temps, la redondance avec ce dernier, déjà payé très cher, saute aux yeux. Ce constat fait dire aux médias que l’Apple Watch est avant tout destinée à une certaine classe d’utilisateurs qui emploie intensivement leur iPhone.

Alors que The Verge souligne que l’Apple Watch « est un concentré d’Apple », la conclusion est que cette montre est très bien, mais qu’elle s’adresse pour le moment encore qu’aux « pionniers » comme le dit le Wall Street Journal.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : pas besoin de jailbreak pour installer Popcorn Time
Article suivantVie privée : Facebook tente de faire capoter le recours collectif lancé en Autriche

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here