Apple Watch : l’autonomie de la batterie au centre de toutes les attentions

L’autonomie de la batterie de l’Apple Watch est encore une inconnue. Elle serait au centre de toutes les attentions chez Apple.

Une des questions qu’Apple a toujours éludées est celle de l’autonomie de sa future Apple Watch. Quelle sera-t-elle ? Il se murmure qu’elle pourrait être d’une journée, sans véritablement plus de précision.

Mark Gurman, de 9to5Mac, apporte quelques éléments de réponse à la question de l’autonomie de l’Apple Watch.

En l’état actuel, la smartwatch d’Apple serait capable de fonctionner intensément pendant 2 heures et demie avec une application réclamant de grosses ressources processeur. Son autonomie passe à 3 heures et demie en utilisation normale. Compte tenu que l’interaction avec la montre ne dure normalement que quelques minutes, une autonomie « réelle » est estimée à 19 heures.

Pour atteindre cette autonomie d’une journée, il ne faut bien évidemment par regarder en permanence l’heure sur sa montre, vu que les différentes animations réduiraient son autonomie à trois heures. Cela démontre bien que l’autonomie de la batterie est au centre de toutes les attentions.

Mark Gurman précise d’ailleurs que si l’Apple Watch n’est toujours pas commercialisée, c’est principalement parce que la marque à la pomme est toujours en train de faire tout son possible pour améliorer son autonomie.

Le fait qu’Apple ait fait le choix de l’équiper d’un processeur et d’un écran performants complique d’ailleurs les choses. Le processeur S1 aurait le même niveau de performances que l’A5 qui équipe la dernière génération d’iPod alors que l’écran Retina serait capable de proposer des affichages à 60 fps (frame per second).

Alors que l’Apple Watch sera un nouveau produit crucial pour Apple, il ne faut pas que la firme de Cupertino se rate sur cette sortie pour une simple histoire d’autonomie. Pour tenter d’éviter le moindre couac, Mark Gurman explique que plus de 3 000 montres, principalement la version acier, seraient actuellement en circulation afin de réaliser des tests intensifs dans des conditions réelles de fonctionnement.

Un autre problème de l’Apple Watch se situe au niveau du chargeur par induction. Le souci n’est pas technique à proprement parler. Le problème est que, en l’état actuel, le temps de charge serait encore trop long.

Au final, Mark Gurman affirme tout de même que le calendrier de lancement pour la fin du mois de mars serait actuellement maintenu.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFaut-il arrêter les rencontres en ligne ?
Article suivantLe patron de Facebook Messenger évoque l’avenir du service

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here