Apple Watch : Tim Cook serein face aux critiques

Interrogé au sujet des critiques rencontrées par l’Apple Watch, Tim Cook a affiché toute sa sérénité.

« Les gens ne réalisaient pas qu’ils devaient avoir un iPod, et ils ne réalisaient pas vraiment qu’ils devaient avoir un iPhone. Et l’iPad a été énormément critiqué. Les observateurs demandaient : « Pourquoi avez-vous besoin de cela ? » Honnêtement, je ne pense pas que ce que nous avons fait de révolutionnaire ait été perçu comme tel avant sa sortie. Cela n’a été qu’après que les gens ont pu voir leur valeur. Peut-être que les choses se passeront de la même façon », c’est de cette manière que Tim Cook a répondu lorsqu’on l’a interrogé au sujet des critiques contre l’Apple Watch.

Pour l’Apple Watch, Tim Cook estime avoir marché sur les traces de Steve Jobs en prenant le temps de développer un produit capable d’apporter une grande satisfaction à ses utilisateurs sans vouloir à tout prix être plus rapide que la concurrence : « Nous n’étions pas les premiers sur les lecteurs MP3 ; nous n’étions pas les premiers sur les tablettes ; nous n’étions pas les premiers sur les smartphones. Mais nous avons eu le premier smartphone moderne, et nous aurons la première smartwatch moderne, la première qui comptera vraiment ».

En fait, face aux critiques contre l’Apple Watch, Tim Cook se veut très serein. « Steve estimait que si Apple pouvait le faire, faire d’excellents produits et d’excellents outils pour les gens, ils feraient à leur tour de grandes choses. Il était convaincu que ce serait la meilleure contribution pour le monde. Nous croyons toujours très fort en cela. C’est toujours le cœur de cette société », a expliqué le patron d’Apple en signifiant ainsi tous les espoirs qu’il place dans ce nouveau produit.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que l’iPhone est vulnérable ?
Article suivantAudi Q7 : le compte à rebours a commencé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here