Avancée technique majeure pour la réalisation d’une centrale solaire spatiale

Peut-être que le Japon aura un jour une centrale solaire spatiale, en tout cas la JAXA annonce une avancée technique majeure dans cette direction.

C’est à jeudi 12 mars que l’Agence japonaise d’exploration spatiale (JAXA) a annoncé avoir réussi à convertir et transmettre de l’électricité par micro-ondes sur une distance de 55 mètres. « C’est la première fois qu’est envoyé ainsi l’équivalent d’une puissance de 2 kilowatts par micro-ondes vers une petite cible, en utilisant un dispositif de contrôle de la directivité », a expliqué un porte-parole de l’agence.

Alors que le Japon rêve depuis de nombreuses années de produire de l’électricité dans l’espace et de l’envoyer ensuite vers la Terre, cette expérience réussie est une grande avancée technique en direction d’une centrale solaire spatiale.

L’avantage d’une centrale solaire spatiale est qu’elle ne serait pas tributaire des cycles jour/nuit ni d’une météo capricieuse. L’idée serait d’avoir de vastes panneaux photovoltaïques dans l’espace pour convertir l’énergie des rayons du soleil en électricité avec une capacité annuelle cinq à dix fois supérieure à une même surface sur Terre. L’énergie serait ensuite transformée en flux énergétique afin d’être transmise par faisceau laser ou micro-ondes en direction d’un une gigantesque antenne parabolique dédiée à retransformer cette énergie en électricité.

« Vu qu’il s’agit d’une forme d’énergie propre et inépuisable, nous pensons que ce système peut contribuer à résoudre les problèmes d’insuffisance énergétique et de réchauffement climatique de la Terre dû aux gaz à effet de serre », ont expliqué des chercheurs de Mitsubishi Heavy Industries (MHI), un groupe spécialisé dans les techniques aérospatiales.

Alors que cette expérience est une avancée majeure, la station solaire spatiale n’est pas pour tout de suite. « Il faudra certainement des décennies avant que nous puissions passer à une utilisation pratique de cette technologie, peut-être dans les années 2040 ou plus tard », a en effet tempéré un porte-parole de la JAXA. « Il existe un certain nombre de défis à relever, dont l’acheminement de l’énorme infrastructure requise dans l’espace, sa construction et sa maintenance », a-t-il ajouté.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSpotify : deux milliards de dollars pour les chanteurs
Article suivantNASA : quatre satellites pour comprendre le vent solaire

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here